Connexion

Service de logements supervisés (SLS)

​​​L’Agence pour une Vie de Qualité (AViQ)-branche Handicap agrée​ et finance des services de logements supervisés (SLS), anciennement appelés services résidentiels de transition (SRT). Les SLS sont souvent organisés à partir d’un service résidentiel pour adultes (SRA) et s’adressent à des adultes de tout âge ou à des jeunes à partir de 16 ans qui présentent un handicap mental. Les SLS apportent aux personnes handicapées qui vivent dans leur propre logement un soutien pour les actes de la vie de tous les jours.

Les SLS offrent une prise en charge à des personnes issues ou non d’un service résidentiel.

Les personnes handicapées logent seules ou en petit groupe (maximum 6 personnes) et sont réellement indépendantes. Les services de logements supervisés veillent néanmoins en permanence au confort physique, psychologique et social des bénéficiaires, en apportant une aide dans la réalisation de leur projet de vie : gestion du budget, une aide à l’hygiène ou à l’alimentation... Un éducateur passe régulièrement mais n’est pas attaché au logement.

Les services de logements supervisés peuvent préparer la personne handicapée à la réinsertion dans un milieu de vie ordinaire.

 

Conditions

Certains services prennent en charge des jeunes à partir de 16 ans et d’autres s’occupent d’adultes à partir de 18 ans.

La prise en charge par un SLS n’est pas limitée dans le temps.

Les services demandent une participation financière aux bénéficiaires. Cette participation change en fonction de la situation de la personne handicapée et/ou de sa famille.

 

Comment ?

​​​Tout d’abord, afin de bénéficier de cette aide au niveau de l’AViQ-branche Handicap, vous devez remplir ces 4 critères :

  • être de nationalité belge ou être assimilé à une personne de nationalité belge ou résider depuis 5 ans de manière ininterrompue en Belgique ;

  • être domicilié sur le territoire de la Wallonie de langue française (c’est-à-dire dans une des communes wallonnes excepté les 9 communes de la Communauté germanophone) ;

  • avoir moins de 65 ans lors de l’introduction de votre première demande d’intervention ;

  • présenter un handicap.

 

Si vous répondez à ces critères

Si vous répondez à ces conditions, vous pouvez solliciter une intervention de l’AViQ et, afin d’analyser vos besoins et d’y apporter une réponse adaptée et efficace, l’AViQ vous invite à prendre contact avec le bureau régional dont vous dépendez.

Via ce lien, vous trouverez le bureau régional le plus proche de chez vous : il suffit d’encoder votre code postal.​

Coordonnées des Bureaux régionaux de l’AViQ

Fiche Wikiwiph Bureaux régionaux de l'AViQ

Carte des Bureaux régionaux de l'AViQ

 


Réforme du secteur Accueil et Hébergement au 1er janvier 2015


Auparavant, toute personne handicapée qui souhaitait accéder, maintenant ou dans le futur,  à un service d’accueil ou d’hébergement agréé, devait introduire un formulaire d’introduction de la demande (FID) auprès des  bureaux régionaux de l’AViQ.

Les équipes pluridisciplinaires des bureaux régionaux analysaient ainsi toutes les demandes sur base des éléments fournis ou recueillis et notifiaient leur décision. Dans 50% des cas, ces décisions ne débouchaient pas sur une entrée dans un service et demandaient pourtant un travail administratif conséquent aux agents et sans résultat concret pour les personnes et leurs familles.

Dès lors, l’AViQ a souhaité revoir son système et simplifier les démarches administratives  afin d’être plus efficaces et d’assurer un suivi plus personnalisé auprès des personnes et leur famille, en collaboration avec les services agréés.

 

Concrètement, depuis le 1er janvier 2015, voici comment les bureaux régionaux de l’AViQ fonctionnent.

  • Une demande écrite et signée n’est pas nécessaire. Un appel téléphonique ou un e-mail au Bureau régional est suffisant.

  • Pour toutes les demandes pour un service pour adultes (SRA, SAJA…) qui sont une première demande de type "accueil-hébergement", il y a toujours une rencontre avec un agent du Bureau régional.

  • Pour toutes les demandes pour un service jeunes (SRJ et SAS'J), cette rencontre n’est pas obligatoire. Vous pouvez prendre contact directement avec un SRJ ou un SAS'J, même si vous n’avez jamais eu de contact avec l’AViQ auparavant.

  • Lors de la rencontre, un conseil individualisé et personnalisé sera donné.

  • Suite à la rencontre, une attestation sera remise à la personne qui confirmera qu’une rencontre a eu lieu et reprendra les conseils donnés.

  • Une fois le dossier finalisé par le service, ce dernier transmet à l’administration centrale une fiche signalétique reprenant les informations principales sur la personne accueillie. Sur base de ces éléments, l’administration centrale délivre une décision valable pendant 1 an. Il n’y a donc plus de décision de principe mais uniquement des décisions avec des prestataires identifiés.

  • Pour cette décision, le dossier "psycho-médico-social" constitué est conservé par le service et pas par le Bureau régional.

  • Les décisions prises avant le 1er janvier 2015 restent valables jusqu’à la fin de leur date d’échéance.

  • Pour les prolongations, plus besoin de demande. Un agent du Bureau régional prendra l’initiative d’un contact avec le service (le plus souvent pour une rencontre sur place). La décision sera envoyée à la personne ou à son représentant légal.

  • Cette réforme s’applique uniquement aux services "Accueil-Hébergement" : SRA, SRNA, SLS, SAJA, SRJ, SAS'J (et CS).

  • La réforme actuelle ne s’applique donc pas aux Services d’Aide en milieu de vie (SAP, SAI, SAC, AVJ, SAF, Répit) ni aux "initiatives spécifiques" (LEN, Activités citoyennes…). Pour ces derniers, c’est donc toujours l’ancienne procédure qui s’applique (pas de changement au 1er janvier 2015).



À savoir

​Liste des services de logements supervisés (anciennement SRT)​



Autres remarques

Lorsqu'elle reçoit une demande d'entrée dans un de ces services, l'équipe pluridisciplinaire du bureau régional de l’AViQ examine, avec la personne et/ou ses représentants, si ce choix convient, en tenant compte de tous les éléments de la situation. L’équipe pluridisciplinaire propose les différentes possibilités de placement en institution, ainsi que d’autres solutions éventuelles. Elle est également chargée de veiller au placement des personnes prioritaires en fonction de l'importance de leur handicap.


 

Références légales

Code réglementaire wallon de l'Action sociale et de la Santé, Deuxième partie, Livre 5, Titre 1, Articles 365 et 366​

Code réglementaire wallon de l'Action sociale et de la Santé, Deuxième partie, Livre 5, Titre 11


En savoir plus

 

Pour toute information relative à la compréhension de cette fiche, contactez le
AViqLogo
0800 16061

Numéro gratuit AVIQ

E-mail: numerogratuit@aviq.be |

www.aviq.be


Vous n'avez pas trouvé l'information ?
Vous avez des modifications/informations à proposer pour cette fiche ?


Cette fiche se trouve dans la/les sous-rubrique(s) suivante(s) :
Je vis en dehors de chez moi