Connexion

Plan individuel de transition (PIT)

​Le Plan Individuel de Transition (PIT) est une démarche obligatoire qui a pour objectif d'accompagner et d'aider l’élève à réaliser son projet personnel d'insertion dans le monde des adultes et ce, dès son entrée dans l’enseignement secondaire spécialisé. Le PIT doit s'intégrer harmonieusement dans le Plan Individuel d'Apprentissage (PIA).

Trop de jeunes qui quittent l’enseignement spécialisé vers l’âge de 21 ans se trouvent livrés à eux-mêmes en attendant d’entrer dans la vie active. L’entourage se sent subitement déstabilisé par ce jeune qui reste à la maison. Parfois des comportements inadaptés s’installent et le jeune adopte un rythme de vie qu’il a ensuite bien du mal à quitter. Une perte d’autonomie est également parfois constatée. Il convient donc d'envisager objectivement cette "sortie" et de la préparer dans les meilleures conditions possibles en tenant compte des capacités et du degré d'autonomie de l’élève.

 

Quoi ?

 

Le Plan Individuel de Transition est un document qui renseigne sur le passé et le présent de l’élève, mais aussi sur l’avenir qu’il souhaite avoir. Cet outil contient des informations sur le contexte de vie du jeune : situation familiale, historique médical, loisirs, valeurs et bagages culturels, ainsi que scolarité et formation professionnelle.

Il doit contribuer à atteindre les objectifs suivants :

  • augmenter les chances du jeune de trouver un emploi rémunéré ;

  • faire coïncider les intérêts, les souhaits, les motivations, les capacités, les compétences, la personnalité et les aptitudes du jeune avec les exigences du métier, du poste, de l’environnement professionnel et de l’entreprise ;

  • renforcer l’autonomie du jeune, sa motivation, sa conscience de lui-même et sa confiance en lui ;

  • créer les conditions pour qu’aussi bien le jeune que l’employeur soient satisfaits.

 

Le plan de transition est intimement lié au parcours de formation.

Le but du PIT est de réduire le fossé entre le monde de l’école et celui de l’emploi, en fournissant un cadre susceptible de faciliter l’entrée dans la vie professionnelle.


Pour cela, le PIT relève d’un processus dynamique qui comprend :

  • les caractéristiques du jeune (capacités, aptitudes, compétences et attentes) ;

  • les demandes et exigences du secteur de l’emploi  ;

  • un réexamen permanent du plan d’action.

 

La transition de l’école à l’emploi devrait inclure la participation permanente du jeune, l’implication de sa famille, la coordination entre tous les services concernés ainsi qu’une étroite coopération avec le secteur de l’emploi.

 


Comment ?

 

L'école et le Centre psycho-médico-social (CPMS), de par leur expertise et la connaissance approfondie qu'ils acquièrent des besoins spécifiques de chaque élève, initient​ cette transition.​

Celle-ci s’e​ffectue en partenariat avec l'élève (selon ses capacités), ses parents ou responsables, le monde associatif, le monde de l’emploi et les instances régionales et fédérales qui pourront apporter des conseils, des aides et des soutiens à l'âge adulte.

Il est important de faire comprendre, à l’avance, à l'élève et à sa famille que l’école ne représente qu’un temps de passage et de les sensibiliser aux réalités de l’insertion dans la vie adulte.

Le rôle de l’école et du CPMS est de les accompagner dans la réflexion et de les informer ou de les mettre en contact avec d’autres services (associations spécifiques de handicap, services d'accompagnement, de santé mentale, de conseils juridiques, milieu associatif…) ainsi qu’avec les différentes administrations.

Le PIT a comme approche méthodologique de définir et d’ajuster des actions à des moments-clés précisés dans « la ligne du temps » en tenant compte de la globalité du jeune (ses attentes, ses compétences, etc.), de son contexte familial, de son environnement et de la réalité socio-économique locale.

Le PIT met en évidence l’ouverture de l’école sur l’extérieur. Cette ouverture vers la société doit exister tout au long de la scolarité et non seulement lors des stages.

Il est important de faire sortir les élèves mais aussi de faire entrer la société dans l’école.

 


Mise en place du PIT (ligne du temps)

 

Le PIT permet aux équipes éducatives d’entamer, entrre tous les acteurs, un véritable partenariat respectueux de chacun qui vise à mettre en place :

  • des actions pédagogiques et éducatives stimulantes qui tiennent compte du niveau de développement de l’élève ainsi que de ses aptitudes, visant à tendre vers la réussite de son projet de vie future ;

  • les moyens qui permettront à chaque élève de réaliser ses choix de vie ;

  • les actions concertées (sociales, institutionnelles, économiques…) ;

  • les évaluations (ligne de temps) ;

  • les ajustements avec le PIA.

 

Dans ce cadre il est important que l’école, en collaboration avec le CPMS, veille à :

  • inclure les valeurs familiales et culturelles ;

  • respecter la maturation des familles dans les découvertes successives des conséquences du handicap tout au long du parcours scolaire ;

  • conscientiser les familles suffisamment tôt aux difficultés pratiques qu’elles risquent de rencontrer mais aussi aux leviers possibles dans la transition et la mise en place du projet.

Le PIT reprend sur une ligne du temps les différentes étapes de la scolarité du jeune. Les moments-clés à envisager sont précisés en fonction de la forme d’enseignement et de la situation de chaque élève.

 


Le PIT est composé de 3 étapes indispensables

 

La première étape démarre dès les démarches d'inscription

 

Lors du recueil d’informations et des observations nécessaires à l’élaboration du Plan Individuel d’Apprentissage (PIA), on prêtera attention au projet de vie de l’élève.

Dans le cadre d’un partenariat efficace, lors des rencontres avec l’élève et les parents prévues pour le PIA, une réflexion sur le projet de vie doit être entamée tout en restant à l’écoute des attentes de la famille et du jeune.

 

La deuxième étape marque un temps d'arrêt qui s'appuie sur les résultats d'une observation continue, de bilans d'évolution de l'élève et de ses attentes pour l'avenir

 

Cette évaluation multidisciplinaire permet d’ajuster le plus objectivement possible les attentes de l’élève et de ses parents et ainsi de mettre en place une nouvelle étape dans la transition.

Dans le cadre d’un partenariat efficace, une rencontre spécifique est organisée avec l’élève et les parents dans le but de les informer et d’échanger pour l’après-école.

 

La troisième et dernière étape est celle du passage vers le monde adulte

 

Durant cette dernière étape, la famille et le jeune sont aussi informés des aides possibles dans le but de faciliter l’accès aux différents organismes et services.

Les relais avec les partenaires externes susceptibles de répondre aux besoins de l’élève et de sa famille sont mis en place.

Un dernier bilan a pour objectif de définir les finalités de l’après-école dans une réponse individuelle, adaptée aux besoins.

Une aide juridique et/ou médicale et/ou un accompagnement dans un projet d’intégration est mis en place, si nécessaire, en fonction des cas individuels.

Pour l’enseignement de forme 4, la situation varie suivant le niveau des études.

Une information est donnée à l’élève sur la possibilité d’un accompagnement pédagogique par un service reconnu par l’Agence pour une Vie de Qualité (AViQ)-branche Handicap ou le Phare ou toutes autres associations et services dans l’enseignement supérieur (Universités, Hautes Ecoles, Promotion sociale …).

 


À savoir

 

Le terme PIT n’est pas uniformément utilisé dans tous les pays européens. Certains pays l’ont adopté, tandis que d’autres parlent de Projet individuel d’insertion, de Plan éducatif, de Plan d’intervention personnalisé, de Plan de carrière individuel, de Projet de scolarisation personnalisé… Bien que ces appellations révèlent des différences de contenu, on remarque une nette convergence entre les pays quant à la nécessité et à l’utilité de mettre en place un tel outil de travail, envisagé comme un portrait individuel qui retrace les souhaits du jeune, ainsi que son parcours en termes d’enseignement et de formation professionnelle.

 


Références légales

 

Décret définissant les missions prioritaires de l'enseignement fondamental et de l'enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre

Décret de la Communauté française du 3 mars 2004 organisant l’enseignement spécialisé

Décret de la Communauté française du 17 octobre 2013 modifiant certaines dispositions relatives à l'enseignement spécialisé, à l'enseignement fondamental ordinaire, à l'enseignement secondaire ordinaire et aux Centres psycho-médico-sociaux

 


En savoir plus 

 

Le Conseil supérieur de l'enseignement spécialisé : les avis (cliquez sur avis 143)

Circulaire n°4623 du 04/11/2013 - Le Plan Individuel de Transition (PIT) : Comment favoriser le continuum école-vie adulte grâce à une préparation adéquate dès l’entrée du jeune en enseignement secondaire spécialisé

Plan Individuel de Transition école/emploi

​ 

Pour toute information relative à la compréhension de cette fiche, contactez le
AViqLogo
0800 16061

Numéro gratuit AVIQ

E-mail: numerogratuit@aviq.be |

www.aviq.be


Vous n'avez pas trouvé l'information ?
Vous avez des modifications/informations à proposer pour cette fiche ?


Cette fiche se trouve dans la/les sous-rubrique(s) suivante(s) :
J'étudie; Aides pour les enfants